vendredi 10 octobre 2008

Utila quoi ?!

Lors de nos derniers jours au Guatemala, nous nous sommes pas mal interrogés sur notre prochaine destination... On savait qu’on allait plonger, mais où ? Plusieurs derbys on eu lieu, souvent avec des résultats assez serrés...
Belize et son Blue Hole – VS – Honduras et ses Bay Islands 0 – 1
Mais le problème n’a pas été resolu si facilement... il y a un « s » à Islands...
Utila – VS – Roatan 1 – 0
Utila est très réputée pour ses écoles de plongées dites les moins chères du monde... Moi, je pense qu’elle devrait être encore plus connue pour ses moustiques !!! Je pense qu’ici, ils les élèvent en batterie...
Petit intermède relatif aux moustiques :
Sachez, à toute fin utile, que le meilleur moyen de se prémunir contre les piqûres de moustique est de se trouver à proximité d’un des mets favoris de ces derniers, citons en exemple Amélie... Je sais pas trop ce qu’elle a dans son sang (à part de l’alcool) mais je peux vous assurer que les moustiques en raffolent... Bref, Amélie, c’est un peu mon anti-moustique à moi.
Le problème se pose quand elle n’est pas à côté de moi. J’en ai fait la désagréable expérience lors de l’ascencion du volcan San Pedro près de la ville du même nom et du lac Atitlan. Les moustiques se sont souvenus que, moi aussi, j’avais du sang qui coulait dans mes veines. Certainement moins goûtu que celui d’Amélie, mais néanmoins comestible...
Résultat. Match aller Sylvain - VS – moustiques : 0 – 15 (mais ils jouaient à domicile....)
Mais attention, même quand Amélie est dans les parages, des risques existent...
Supposons en effet qu’Amélie ait pris la peine de s’enduire le corps de répulsif anti-moustique, et que je n’ai pas pris la même peine : là encore, mon intimité corporelle est menacée. Hier, par exemple, nous allions tranquillement voir 5 baleines échouées sur la plage en croisant sur la route un perroquet multicolore ne semblant pas le moins du monde contrarié par notre présence à 10 cm... mais je m’éloigne du sujet... bref une journée banale... Quand soudain c’est le drame...
Une armée de moustiques enragés armés jusqu’au proboscis (cf. portrait robot de l'agresseur ci-dessous) se rue sur moi. Moi, courageusement, je prends la fuite, mais ceux-ci se montrent plus rapides que moi (faut le faire...). Je décide alors de m’arrêter et de contre-attaquer, m’auto-administrant par la même occasion un certain nombre de baffes bien méritées au dire de mes parents.
Résultat. Match retour Sylvain - VS – moustiques : 18 – 42 (mais ils jouaient encore à domicile....). Pas une partie de mon anatomie intacte. Enfin, si, une (et pourtant pas la plus petite soit dit en passant huhum...), mais faut dire que je portais une protection de marque Tribord et de couleur noire visible sur les photos des termes (comme Ronan l’a si bien remarqué).
Depuis cet épisode, j’ai confisqué le répulsif à Amélie (Nan mais).
C’était la minute... nécessaire ( ???)... de M. Sylvain.


Pour ce qui est de notre destination, nous sommes fixés. Maintenant, encore faut il se rendre sur place :
Une journée de transport (bateau, bussss) Livingston/La Ceiba – VS – Une journée d’attente sur le quai pour cause de panne moteur du bateau La Ceiba/Utila 1 – 1 (malheureusement)
L’étape suivante s’est plus déroulée comme un marathon que comme un match... Vous connaissez tous les images de celui de NY quand les participants passent tous sur le pont... ça
ressemble tout à fait à la foule qui nous attendait sur le quai de l’ile pour nous vendre leur école...C’est Cross Creek qui gagne sur le fil grâce à une chambre double climatisée ainsi que des infrastructures plutôt sympas...
Finis la compète, place aux cours : Sylvain passe son « advanced » et Amélie son « open water » MERCI LES COPAINS ! V’la un cadeau que les voleurs n’ont pas pu me piquer et je vous le dis, ce n’est pas des moindres... J’accroche vraiment beaucoup et ai d’ailleurs enchainé avec « l’advanced » . Ca me permettra de plonger avec Sylvain sur d’autres sites (quelque soit la plongée)...

En gros : Utila, utile à quoi ? Utile à plein de trucs : apprendre à plonger ou se perfectionner, comprendre l’intérêt du répulsif à moustique, se détendre posé au même endroit pendant un temps, profiter du soleil... (pas de pluie depuis que nous sommes arrivés !), rattraper le retard accumulé sur le blog, se baffrer de baleadas (grandes galettes de blé garnies à discrétion) (hummm)...
Mais bon, toute bonne chose à une fin... Et Sylvain, en feuilletant le lonely, a trouvé une micro-brasserie sur la route pour se rendre à Tégucigalpa... Je vous laisse imaginer le score de eau – VS – bière... Le score final est sans appel, nous partons donc dimanche matin aux aurores !

7 commentaires:

anne foret a dit…

amélie je ne savais pas que tu étais 1 véritable petite plaquette vapona!bizzz anne

Anonyme a dit…

ah la la .....sans rancune....non vraiment sans racune....me voilà clouée au lit avec une cève qui m'attaque.....alors j'en profite pour jeter un coup d'opeuil sur vot' blog....
et là je suis achevée : de l'eau bleue, des poissons multicolores,des cascades....
non vraiment sans rancune !

Anonyme a dit…

anonyme c'est amand...mauvaise manip

Pierre a dit…

Bien cool en tout cas les photos de plongée!

Mric a dit…

pas mal les photos de plongée, on aurait presque pu faire les mêmes ici dans la piscine des enfants ... y'avait aussi de la vie, des cailloux et des algues ... manquait juste le soleil ...

A Lei a dit…

C'est trop cool, surtout les photos de plongée. Je veux bien essayer un jour, mais il faut que j'apprenne d'abord nager :(

arnaud a dit…

Enorme la plongée :), on vous emmène aux prochaines sorties plongées Tatares. Continuez bien le blog, on voyage avec vous, les photos sont magnifiques :) (j'aime bien les perroquets, cousin réussi de la poule par ailleurs)