samedi 14 février 2009

Les zolies colonies de vacances !

Comment appelez-vous des journées qui s’enchainent où le petit déj’ se prend à l’hombre de la vigne dans le jardin, où l’on passe son temps à papoter, se rafraichir dans la piscine, et où les asados (bbq) sont de rigueur... Et oui, dans ma tête d’ex-parisienne, je vous le donne dans le mil, ça s’appelle VACANCES ! Je sais, c’est un peu osé de ma part quand on sait que ça fait 5 mois qu’on est en grandes vacances... Mais c’est la première fois qu’on se pose... Heuuuu... que je me pose (Sylvain, il tente l’Aconcagua... c’est un autre style de vacances... Chacun son truc !)... Et je ne fais pas ça n’importe où !!! Et oui, je suis super bien accueillie par Luis et Guillemette (amie d’enfance de Sylvain... en effet, pas la mienne de Guillemette, elle, elle part avec son mari en Namibie, ce n’est pas le même coin) :


*En tant que troublion/boute en train : DYLAN (Chien adorable de Luis... c’est vrai, c’est un Pit Bull, mais il est tellement gentil qu’on ne le dirait pas).
*Dans le rôle de cuistot reconnu internationalement : nous avons LUIS.
*En tant qu’animatrice hors-pair en travaux manuels : GUILLEMETTE excelle (par exemple : quand Luis n’était pas au commande de l’asado, nous avons mangé des cakes, salades, gateaux... délicieux ! J’ai aussi appris plein d’autres trucs... crochet, travail de photos plastifiées... j’adore !)
*En guise de raid : des réunions de famille des deux cotés de la famille de Luis pour fêter les anniversaires des uns et des autres... On a été jusqu’à 40 avec que des hispanophones... Même si mon espagnol n’a pas beaucoup progressé, mon niveau de compréhension lui s’est amélioré.
*Pour les soirées à thème : soit on sortait partoch’ et GUITARE, soit on faisait un petit JEU (Cluedo version Simpson, Rumi)... où bien on continuait les travaux manuels appris le jour même.

Mais bon, c’est bien connu, toutes les bonnes choses ont une fin : ce qui aurait dû durer 15 jours (temps d’expé moyen pour attendre le sommet de l ‘Aconcagua) n’a duré qu’une semaine : mon mec est trop fort ! Par contre, avec lui revient son hyperactivité (d’où la fin des vacances)... un peu diminuée par les courbatures, je vous l’accorde.


Mendoza est une région réputée pour ses vignes. Nous avons donc fait la route des vins locale à vélo avec l’agréable compagnie de 2 Suisses, Fred et Nath (que Sylvain a rencontré en rentrant de L’Aconcagua). Journée bien sympathique où nous avons visité 2 caves (une industrielle, une artisanale), pique-niqué de pain, fromage et vin rouge (que c’est bon !), fait un petit sieston (pendant que les hommes visitaient une fabrique d’huile d’olive), et pour finir en beauté, visité une fabrique de liqueur et chocolat (dégustation à la clef, ça va de soit !).


OK, OK, la reprise d’activité n’a pas été trop violente en fait... Nous avons surtout encore beaucoup mangé (que des bonnes choses, un asado gargantuesque, ...), fait des sieste dans le hamack, fait des jeux (Cluedo version Simson, « hombre-lobos » -loup-garou-, Times up, Rumi, ...) et profité de nos gentils hôtes jusqu’à la dernière minute... Même Sylvain a dit qu’il était difficile de ne pas se sentir en vacances ici.


3 commentaires:

Violaine a dit…

Ca y est, vous avez du récupérer les vieux à l'aéroport.
Concernant maman, vous n'imaginez pas comme elle a hâte de réaliser le défi du "concours de pêt après chili con carné"...
Elle en a parlé à toutes ses amies.

guillemette a dit…

Les ptits loups vous nous manquez!!!!!! c'est moins dróle tout á coup le loup garou á deux...
pour info dylan est en dépression depuis le départ de sylvain, et Luis est en train de construire une chambre ds le jardin, il dit que ca sera prét pour votre retour, et qu´il vous met de coté les bon fruits et herbes aromatiques de notre jardin...
j'espere q les retrouvailles ont été bonnes, profitez bien de ces deux semaines en famille et bonne chance pour les défifous..

Clara a dit…

coucou les amis !!
je viens de rattrapper le retard que j'avais dans la lecture de votre blog, c'est toujours aussi chouette de vous lire.
Bonne suite avec les "moins jeunes" (un peu de délicatesse !)
Grosses bises à toutes et tous !!